Tendinite ? ou tendinopathie…

Sportif occasionnel ou confirmé, voici nos conseils pour prévenir ou guérir tous types de douleurs musculaires et contusions légères (courbatures, crampes, …).

Tendinite ? ou tendinopathie…

Le terme tendinite est souvent utilisé à tort, en effet la terminaison « -ite » définie une inflammation or toutes les souffrances tendineuses ne sont pas toujours de type inflammatoire.

Nous préférons donc parler de tendinopathie qui est un terme plus général pour lequel nous pouvons distinguer 3 types de pathologie en fonction de sa localisation sur le tendon :

  • L’enthésopathie correspondant à une souffrance au niveau de l’attache du tendon à l’os. L’atteinte la plus fréquente est le tennis-elbow. La douleur sera surtout ressentie au niveau de l’os à la palpation et à la contraction.
  • La paraténonite correspondant à une atteinte des structures annexes du tendon telles que la gaine du tendon. La terminaison « -ite » indique un caractère inflammatoire, c’est uniquement dans ce cas que les anti-inflammatoire seront utiles. La douleur est ressentie à l’étirement, en pinçant le tendon mais la contraction n’est pas douloureuse.
  • La tendinose correspond à une dégénérescence du corps tendineux souvent associée à la présence de nodules. La douleur est très importante à l’étirement, un peu moins à la contraction et la palpation du tendon donne un aspect épaissi et nodulaire. La tendinose peut conduire à la rupture du tendon.

L’utilisation du terme tendinite a entrainé à tort un traitement systématique par anti-inflammatoire pour toutes les souffrances tendineuses. Or les traitements vont être très différents en fonction de la localisation de l’atteinte.

Que faire en cas de douleur au niveau du tendon ?

Le repos reste la première solution d’attente car il s’agit souvent d’une hypersollicitation provoquant des micro-traumatismes au niveau du tendon.

Consulter au plus vite : les problèmes tendineux sont souvent insidieux.

Les tendinopathies évoluent selon 3 stades :

  • Stade 1 : douleurs survenant après l’effort
  • Stade 2 : douleurs à l’échauffement et après l’effort
  • Stade 3 : douleurs pendant l’effort imposant l’arrêt

Plus on est à un stade avancé plus le traitement aura du mal à être efficace. Avec le temps, la structure du tendon va se modifier et ainsi devenir chronique. Il est donc indispensable de poser un diagnostic précis rapidement. Pour cela une échographie permettra généralement de confirmer l’un des 3 types de tendinopathies.

Le traitement peut-être très différent en fonction du type d’atteinte du tendon :

  • L’enthésopathie pourra se traiter par des séances de kinésithérapie axées principalement sur des massages transverses profonds (MTP).
  • La paraténonite sera traitée par le repos, l’application de glace, antiinflammatoires locaux (pommade, tissus-gel) ou oraux voire par infiltration.
  • La tendinose pourra être traitée par ondes de choc ou técarthérapie afin d’améliorer la qualité du tendon et réduire les nodules. En cas d’échec, une intervention chirurgicale pourra être envisagée.

Avant de reprendre toute activité, il est important de déterminer la cause de cette tendinopathie. Des ajustements seront peut-être nécessaires tels qu’un changement de matériel en cas de pratique sportive (raquette, chaussures…) ou une adaptation du geste sportif ou du poste de travail.

Frédéric DELACOUR
Kinésithérapeute Ostéopathe – Ormesson-sur-Marne