L’aponévrosite plantaire ou épine calcanéenne

L’aponévrosite plantaire est une des pathologies les plus courantes du pied. Elle se manifeste par une douleur sous le pied qui pourra être décrite comme une sensation d’épine sous le talon (épine calcanéenne).
Les douleurs surviennent en général après le lever, puis s’améliorent au cours de la journée, mais récidivent en fin de journée.
Cette douleur résulte d’une inflammation de l’aponévrose (membrane fibreuse protégeant la voute plantaire). Ce phénomène inflammatoire provient de l’accumulation de micro-traumatismes à la jonction de l’aponévrose et de l’os du talon (calcaneum) qui aura pour conséquence une déformation de l’os (formation d’une épine osseuse visible à la radio).

Quelles sont les causes ?

La pratique intensive de sports sollicitant la voute plantaire tels que la course, les sports d’impulsion (basket, volley…), la marche, le piétinement, le surpoids sont les principales causes. Toutefois, les personnes les plus touchées présentent généralement des voutes plantaires trop cambrées ou trop effacées. Dans les deux cas, l’aponévrose est sur-sollicitée lors d’efforts tels que la course ou les sauts.
Notons d’autres facteurs aggravants tels que le port de chaussures inadaptées, un terrain trop dur ou une mauvaise façon de courir. Ce type de pathologie se déclenche souvent à la fin de l’été suite à mauvais chaussage avec des semelles trop plates type tongs, sandales, etc…

Que faire en cas d’aponévrosite plantaire ?

Cette pathologie étant de type inflammatoire, le repos sera très important afin de ne pas aggraver le problème. La prise d’inflammatoire ou infiltration permettra d’atténuer la douleur sans toutefois résoudre le problème. En effet, l’inflammation n’est que la conséquence. La cause du problème est une tension trop importante de l’aponévrose. Il s’agira donc de diminuer cette tension grâce à des étirements journaliers et des automassages de la voute plantaire.
L’utilisation d’une balle de tennis ou de foam-roll permettra de masser et d’étirer facilement cette zone. L’application de crème de type anti-inflammatoire délivrée sous forme de roll-on permettra de prolonger l’auto-massage.
A cela il faudra associer des séances de kinésithérapie afin de redonner de la souplesse à l’aponévrose plantaire. Un programme de reprise progressive de l’activité sportive pourra alors être mis en place à la suite du traitement.

Comment éviter les récidives?

Dans le cas d’une aponévrosite plantaire il est souvent intéressant de consulter un podologue afin de vérifier l’utilité de semelles adaptées à la morphologie du pied.
Le podologue pourra aussi vous conseiller sur les chaussures les plus adaptées.
La souplesse obtenue suite au traitement mis en place pour faire disparaître cette pathologie devra être entretenue sous peine de voir revenir les douleurs rapidement.

Frédéric DELACOUR
Kinésithérapeute Ostéopathe – Ormesson-sur-Marne